The Ethics Commissioner is an independent authority responsible for enforcing and applying the ethical principles and rules guiding the conduct of the Members of the Québec National Assembly and their staff.

In the news

December 1st 2022 - The president of the National Assembly, Mrs Nathalie Roy, tabled the Ethics Commissioner’s Activity Report for the 2021-2022 fiscal year. This report calls attention to the activities of the Commissioner under the Code, Rules and Regulations, as well as its institutional activities.

Read the full report to discover all the highlights from the past year.

 

2021-2022 Activity Report

October 28th 2022 - La commissaire à l’éthique et à la déontologie a ouvert une enquête au sujet du ministre de l’Économie, de l’Innovation et de l’Énergie et député de Terrebonne, M. Pierre Fitzgibbon (le « Ministre ») concernant de possibles manquements au Code d’éthique et de déontologie des membres de l’Assemblée nationale (le « Code »). L’ouverture de cette enquête fait suite à une demande formulée par le député des Îles-de-la-Madeleine, M. Joël Arseneau, en vertu de l’article 91 du Code.

La demande transmise à la commissaire précise que le député des Îles-de-la-Madeleine a des motifs raisonnables de croire que le Ministre aurait commis des manquements aux articles 15 et 16 du Code. Les faits allégués concernent un investissement réalisé par le ministère de l’Économie et de l’Innovation en novembre 2021 dans le capital-actions d’une entreprise. La demande précise que « le ministre a autorisé cette transaction alors que l’un des actionnaires et administrateurs de l’entreprise […] entretenait une relation contractuelle avec le ministre, agissant comme mandataire de sa fiducie sans droit de regard ». En outre, la demande mentionne que le ministre « a lui-même été administrateur de l’entreprise entre 2013 et 2017 ». Dans ce contexte, le député des Îles-de-la-Madeleine demande de faire enquête « afin de déterminer si les actions et interventions du ministre dans ce dossier ont eu ou pourraient avoir pour effet de favoriser les intérêts [de son mandataire] et si les fonctions passées du ministre au sein de l’entreprise ont pu nuire à sa capacité de prendre cette décision. »

Conséquemment, le ministre a été informé de l’ouverture d’une enquête à son égard par écrit.

Conformément au Code, la commissaire mènera son enquête à huis clos. Ainsi, aucun commentaire ne sera formulé pendant le processus d’enquête. Une fois celui-ci terminé, un rapport énonçant les motifs à l’appui de ses conclusions et de ses recommandations sera transmis à la présidence de l’Assemblée nationale qui le rendra public en le déposant devant l’Assemblée.

Liens utiles :

Code d’éthique et de déontologie des membres de l’Assemblée nationale

Guide sur le déroulement d’une enquête concernant un membre de l’Assemblée nationale

– 30 –

Source et renseignements

Anne-Sophie St-Gelais
Conseillère en communication et en relations institutionnelles
Commissaire à l’éthique et à la déontologie

Anne-Sophie.St-GelaisNash@ced-qc.ca
418 643-1277

June 10th 2022 - This morning, the National Assembly renewed the mandate of Ms. Ariane Mignolet as Ethics Commissioner for a period of five years. The motion, presented by the Premier jointly with the Leader of the Official Opposition, was adopted unanimously.

Ms. Mignolet intend to continue the work started in 2017, particularly regarding the training and accompanying of members of the National Assembly and their staff, developing the institution and its expertise, and raising awareness on the Ethics Commissioner's mission among the general public. "I am honoured by this mark of confidence given by the National Assembly. With the support of the entire team of the Ethics Commissioner's office, I will continue to work rigorously and impartially to promote a political culture of integrity by focusing on raising awareness and accompanying elected officials, the primary mission of the institution."

The appointment of the Ethics Commissioner is made on a joint proposal by the Premier and the Leader of the Official Opposition, after consultation with the leaders of the other parties represented in the National Assembly, and must be approved by two-thirds of its members. This procedure allows the commissioner to exercise his or her functions in complete independence.

Ms. Mignolet is the second person to hold this position since the adoption of the Code of ethics and conduct of the Members of the National Assembly in 2010. She was appointed Ethics Commissioner in May 2017 while serving as Director general of Legal and Parliamentary Affairs at the National Assembly, an institution in which she served for nearly 17 years.